un phénomène pas si nouveau à renouveler.

    un exposé de Linda Szigeti, Jean Chapuis et Jennifer Proust

    Nombreuses sont les start ups qui basent leur modèle sur le partage de localisations : Google Latitude, Foursquare, Dismoioù ou encore Plyce. Nombreux également sont les services existants qui l’intègrent (Facebook Places en exemple) en tentant de jouer avec la tendance.

    Pourtant, la vague de la localisation séduit encore peu d’individus et d’entreprises : crainte pour la vie privée des uns ? manque à gagner pour les autres ?

    Face à l’explosion des ventes de téléphones équipés d’un GPS, le business de la géolocalisation se trouve-t-il vraiment dopé ? La société et le comportement des individus sont-ils altérés ou améliorés ?

    Ce livre blanc tente d’éclaircir la notion de géolocalisation, son origine et son potentiel à venir à travers les différentes techniques et technologies qui permettent son utilisation.

    Aussi tente-t-il d’apporter quelques pistes de réflexion sur les implications à court et long terme de l’accès à la localisation et du partage de celle-ci.

    Il y est par exemple fait un état des lieux du marché économique avec quelques exemples d’opérations marketing significatives.

    Y sont également abordées les évolutions sociales et culturelles engendrées par l’utilisation de services d’accès et de partage de localisation.

    Partager et découvrir:
    • Print
    • Digg
    • StumbleUpon
    • del.icio.us
    • Facebook
    • Yahoo! Buzz
    • Twitter
    • Google Bookmarks