Article de Julie TOXÉ

    D’après l’intervention de Thomas SAGORY, chargé de la collection Grands Sites Archéologiques, le 15 février 2011 aux rencontres Crossmédias

    Aujourd’hui rattaché à la Délégation du patrimoine du ministère de la Culture et de la Communicatiob, le pôle « recherche multimédia » conduit une politique de valorisation multimédia de la recherche scientifique à travers ses collections multimédias. Celles-ci sont coproduites avec les experts du ministère – archéologues, ethnologues ou historiens. Un comité éditorial valide des projets annuels pour lesquels sont lancés des appels d’offre.

    Thomas Sagory, archéologue de formation, coordonne le travail éditorial et technique en s’assurant de la « mise en forme » multimédia, interactive, des travaux de recherche qui lui sont soumis. Par exemple, le site d’archéologie sous-marine Epaves corsaires présente les épaves de deux frégates, la Dauphine (1704) et L’Aimable Grenot (1749), découvertes aux pieds des roches de la Natière, près du port de Saint-Malo. Il s’agit, à l’aide d’images de synthèse et d’une modélisation en 3D, d’offrir une vision renouvelée de l’architecture navale et de la culture matérielle de la première moitié du XVIIIe siècle. Le site reçoit environ 4000 visites mensuelles, comme les autres titres de la collection.

    La visite virtuelle de la grotte de Lascaux est sans doute la réalisation la plus surprenante de la collection, en proposant un parcours immersif, étrange et fascinant, dans l’intérieur même de la grotte. Ce sont les photographies faites des années plus tôt pour des raisons de conservation qui ont permis la reconstitution complète de la grotte en visite virtuelle tridimensionnelle. On s’y déplace dans les galeries souterraines avec la possibilité de consulter, dans un effet de « réalité augmentée » de cartels en transparence, toutes les informations sur les peintures, issues des derniers travaux de recherche. Cette découverte interactive extraordinaire a été plébiscitée par le public, avec pas moins de 130 000 visites mensuelles, et réalisée par l’agence La forme.

    On peut toutefois discuter du parti-pris « tout Flash », ici directement importé des pratiques CD-Rom : des produits verrouillés, au chargement laborieux pour qui n’est pas en haut débit, et dont les contenus sont difficilement exportables ou « linkables » comme c’est maintenant l’usage sur le web.

    > http://www.lascaux.culture.fr/#/fr/00.xml
    > http ://www.epaves.corsaires.culture.fr/
    > http://www.laforme.net/

    Partager et découvrir:
    • Print
    • Digg
    • StumbleUpon
    • del.icio.us
    • Facebook
    • Yahoo! Buzz
    • Twitter
    • Google Bookmarks