Article de Véronique VALTON

    D’après l’intervention d’Anne PRUGNON, New Media Developer au Science Museum de Londres, lors des Rencontres Crossmédias, le 15 février 2011


    Le Science Museum de Londres est pionnier en matière de muséographie interactive. Dans la nouvelle galerie d’exposition « Atmosphere », dédiée au changement climatique, les dispositifs numériques se mettent au service du « scaffolding learning », une pédagogie du pas à pas. Anne Prugnon, « new media developper », présente ces nouvelles installations.

    Pour faire comprendre le changement climatique au grand public, le Science Museum recourt à différents objets numériques : bornes interactives, écrans tactiles, projections tridimensionnelles, serious game… Certaines installations, comme les tables interactives, sont utilisées en groupe, ce qui permet de les dynamiser en favorisant l’échange et en impliquant davantage le visiteur qui devient acteur du dispositif. Il s’approprie les contenus et acquiert ainsi l’apport scientifique. Cette méthode d’apprentissage, appelée « scaffolding learning », consiste à être guidé étape par étape pour résoudre un problème ou répondre à une question.

    Pour être pertinents et bien adaptés au public visé, ces dispositifs numériques sont élaborés par trois services :

    • une équipe scientifique pose les problématiques et prépare les contenus ;
    • une équipe multimédia définit la mise en forme numérique, l’interactivité, et assure la coordination avec l’agence de développement ;
    • une équipe audience teste les connaissances du public, ses attentes, la réception des produits à l’état prototype.

    Cette collaboration tripartite permet de proposer des installations numériques intelligentes, ludiques et pertinentes. Ainsi des dispositifs de réalité augmentée ont-ils été abandonnés car non compris par le public. Ces dispositifs font la part belle au tactile : le geste, le toucher, sont particulièrement intéressants. Attractifs, ils permettent d’intégrer des connaissances en famille, dans la convivialité.

    L’exposition « Atmosphere » rencontre un grand succès populaire, amplifié par la gratuité du musée. La prochaine étape pour le Science Museum sera de permettre l’interprétation de près de deux mille objets par des dispositifs multimédias, en coproduction avec les visiteurs.

    Liens :

    Partager et découvrir:
    • Print
    • Digg
    • StumbleUpon
    • del.icio.us
    • Facebook
    • Yahoo! Buzz
    • Twitter
    • Google Bookmarks