Lors des conférences crossmédia, l’intervenant Thierry Hilaire, directeur du développement de Lexis Numérique, nous a présenté deux projets innovants du studio de développement français, In Memoriam et l’ARG de la série Braquo.

    Qu’est ce que le transmédia ?

    Le transmédia est une pratique consistant à développer un projet narratif : un jeu vidéo, un complément de série ou de livre. Il ne s’agit pas de reproduire une même histoire sur différents médias mais de se mettre dans une optique de complémentarité avec un schéma spécifique sur chaque support interactif. Le public entrera dans une histoire via différents accès.

    « Les jeux transmédias c’est comme le sexe au collège, tout le monde en parle mais peu le pratique. »

    Thierry Hilaire

    Lexis Numérique

    Lexis Numérique est un studio digital marseillais développant différent types de jeux vidéo, du ludo-éducatif au dispositif transmédia d’aventure. Ils ont notamment réalisé les jeux «L’oncle Ernest», «eXperience 112», «Alexandra Ledermann»…

    Ils ont pour ambition de proposer des concepts de jeux innovants. Par exemple, dans «eXperience 112», le joueur commande un système de caméras vidéo et mène une enquête. Le joueur n’incarne pas le personnage mais interagit avec lui via un système informatique virtuel.

    In memoriam

    Jeu d’investigation menant sur les traces d’un serial killer féru d’Histoire et de nouvelles technologies, nommé le Phoenix, ce jeu a été considéré comme une révolution dans le monde des jeux vidéo et du cinéma. Son succès réside dans son approche totalement novatrice et de la place qu’il donne au spect-acteur.

    Ce jeu de type Alternate Reality Game (ARG) transmédia sorti en 2003, où les expériences du monde réel et d’un monde fictif créés pour et par le jeu, s’entremêlent et établissent un flou entre les deux univers. Ce lien est renforcé par l’utilisation de dispositifs immersifs.

    Dans cette optique, plusieurs supports ont été utilisés et créés :

    • Plus de 150 sites Internet, par exemple celui d’une agence de presse. Il s’agissait généralement de sites composés d’une seule page apportant son lot d’indices au joueur
    • Des partenariats avec de vrais médias ont été mis en place, par exemple avec le journal Libération.  Celui-ci a accepté d’héberger une page, accessible uniquement via Google. En bas de cet article, on pouvait trouver la mention « Ceci est une fiction » empêchant toute confusion pour un internaute lambda. Ces partenariats aont soulevé de nombreuses questions éthiques aux différents médias
    • Le recrutement d’un acteur professionnel, disponible 24h/24h sur trois mois, pour répondre aux appels téléphoniques des joueurs. Il fournissait des indices à ces derniers si leur participation, c’est-à-dire leur implication dans le jeu, était convaincante
    • Des recherches géolocalisables sur GoogleMap
    • Des SMS envoyés sur le mobile du joueur à des moments précis du scénario
    • La création d’une plateforme collaborative et communautaire propre au jeu. Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux n’existaient pas encore. Cette dimension était très importante pour le jeu afin d’établir une entraide entre les joueurs.

    L’ensemble des éléments ont été mis en place dans le but d’immerger totalement le joueur dans une nouvelle expérience transmédia.

    On peut se poser la question de la durabilité d’un tel jeu. Aujourd’hui, il est toujours possible d’y jouer mais l’expérience utilisateur est amoindrie. Certains dispositifs tels que les appels téléphoniques vers l’acteur ne sont en effet plus réalisables.

    In Memoriam a touché plus de 400 000 joueurs au monde et a ainsi été le succès le plus retentissant du studio. Sa diffusion aux Etats-Unis et en Europe lui ont assuré une place importante dans les jeux transmédia.

    Braquo – Ça te dirait de faire partie du groupe ? Pour Canal+

    Braquo est une série policière française diffusée par Canal +.
    Au mois d’avril dernier, CAPA Drama souhaitait accompagner la saison 2 de Braquo d’un dispositif transmédia de type ARG. Lexis Numérique a été choisi pour développer et réaliser ce projet.

    Un inconvénient majeur pour le développement du scenario était que les quatre premiers épisodes de Braquo avaient déjà été écrits et tournés. Le projet se devait d’être unique et complémentaire à la série diffusée mais les débuts de sa mise en place se firent dans un flou artistique total.

    Le jeu, entièrement lié à la diffusion des épisodes, a tout de même commencé avant la diffusion de la série. Il a été diffusé par inter-épisode et non en inter-saison comme ce fut le cas pour la série américaine Lost. Des histoires annexes et complémentaires ont été inventées afin de donner une sensation d’immersion.

    Pour ce projet, Lexis Numérique a du s’inviter sur le tournage de la série pour créer des contenus spécifiques. Le studio a également mis en place des systèmes immersifs. L’utilisateur était alors invité à laisser son numéro de portable avant le début du jeu permettant ainsi la récpetion d’ appels unidirectionnels d’un des membres de l’équipe. Au cours du jeu, l’utilisateur avait accès à la messagerie vocale de l’un des protagonistes.

    Braquo n’a pas été conçu pour le grand public mais pour une niche restreinte aux clients de Canal +. Ce jeu servait notamment à faire patienter les fans et à renforcer cette base.

    Les jeux en réalités alternées entremêlent réalité et fiction et implique une forte immersion des joueurs. Ils disposent d’une dimension éminemment communautaire faisant de ces dispositifs un vecteur d’émotion, d’implication et de complicité puissant.

    Il faut penser une expérience transmédia dès sa conception et ainsi inventer de nouveaux formats de fiction. Il s’agit d’univers modulaires et évolutifs alliant les spécificités du web, du mobile et de la télévision.

    Il faut concevoir :

    • Les contenus comme des expériences
    • Les opérations comme des continuums
    • Les programmes comme des univers

    Depuis trois ans, Lexis Numérique travaille à la production d’une nouvelle fiction totale réunissant jeux vidéo, réseaux sociaux et séries télé sous le nom de Twelve. Restez à l’affût ! 😉

    Pour en savoir plus :

    http://www.faismoijouer.com

    http://transmedialab.org

    Article rédigé et illustré par Cécile Iran, Médéric Lulin et Sophie Seguin
    Partager et découvrir:
    • Print
    • Digg
    • StumbleUpon
    • del.icio.us
    • Facebook
    • Yahoo! Buzz
    • Twitter
    • Google Bookmarks