Dans le cadre de la conférence Crossmédia du 17 janvier, Emmanuel Rouiller, directeur de l’agence Mosquito, spécialisée dans la production de portails et de sites Internet pour des lieux de culture, nous a présenté Archimôme et du Banc d’orfèvre.

    Pour l’appel à projets « Services numériques culturels innovants » du ministère de la Culture et de la Communication en 2010, Mosquito a été sélectionné et financé pour la création de deux projets. Ils consistent à expliquer simplement des informations compliquées.

    1er projet : Culture Labs – Archimôme 

    Archimôme est un site web destiné au jeune public et réalisé avec la cité de l’architecture & du patrimoine. Actuellement, il n’existe pas encore de site dans le domaine du ludo-éducatif sur l’architecture et le patrimoine, Archimôme est donc un précurseur. Une version anglaise sera bientôt disponible. Le site s’appuie sur une logique de démocratisation de l’information pour les personnes ne pouvant pas directement avoir accès aux collections.

    – Pourquoi ?

    Pour apprendre les fondamentaux de l’architecture à travers une série d’exemples extraits des collections de la cité de l’architecture et de l’ancien musée des monuments français.

    – Pour qui ?

    Le site est réalisé pour les enfants de 7 à 12 ans. Il est également adapté aux malvoyants ou aux enfants en situation d’handicap.

    – Comment procéder ?

    Afin de séduire ce jeune public, des petits personnages amusants et simples, baptisés “Archimôme”, ont été créés. Ils sont le fil conducteur du projet. En effet, on les retrouve dans toutes les séquences vidéos et quasiment sur tout le site. Ils permettent de guider l’enfant plus facilement d’une séquence à l’autre, ainsi l’enfant se sent tout de suite à l’aise et apprend tout en observant les différentes animations des Archimômes.

    – Solutions pour rendre le site accessible à tous?

    Pour faciliter la compréhension, le site dispose d’une navigation simple, d’un contenu synthétique, de codes couleurs pour chaque rubrique, de nombreuses séquences de jeux et enfin, quelques textes sont lus par une comédienne pour donner un ton agréable et rendre la lecture ainsi que la compréhension plus facile.

    Copie d’écran du site internet

    Copie d’écran d’une des animation avec les petits Archinômes

    – Des jeux afin de faciliter la compréhension : 

    Le corpus du site se présente sous la forme d’oeuvre jeux où l’on a la possibilité de cliquer et d’avoir des informations. Les jeux sont ludiques et de “réinvestissement” :

    – jeux en relation avec une thématique,

    – jeux de formes liés à des bâtiments emblématiques par exemple.

    L’enfant doit donc utiliser sa mémoire et montrer qu’il se rappelle de telles où telles associations.

    On y trouve aussi des activités manuelles à réaliser à la maison comme des dessins ou des maquettes des Archimômes à monter, découper, coller. On se sert donc de l’imprimante comme d’un médium.

     – Évaluation : 

    L’approche est intuitive, on constate que très peu d’enfants lisent la consigne pour comprendre le fonctionnement du jeu. Ceux-ci passent environ 35 minutes en moyenne sur le site dont 20 minutes à jouer. On constate également qu’ils aiment recommencer, une fois qu’une séquence leurs plaît il l’a recommence sans se lasser.

    Ce projet est basé sur un système de challenge. Bien que ce soit contraire à certains avis, on observe que ce principe est pourtant bien apprécié par beaucoup d’enfants. En effet, ils s’intéressent plus au jeu quand on instaure une sorte de compétition ou de défi entre eux. Il est plus stimulant pour eux lorsqu’ils sont confrontés aux uns et aux autres.

    Pour plus d’informations : http://www.mosquito.fr/portfolio/musees/histoire-archeologie-ethnologie/article/archimome

    2ème projet : Application borne tactile

    http://www.musee-renaissance.fr

     Toujours dans le cadre d’un appel à projets, pour le “ Services numériques culturels innovants 2010” du ministère de la Culture et de la Communication, mais d’une autre nature, on s’intéressera à un mystérieux Banc d’orfèvre situé au musée national de la Renaissance au château d’Ecouen.

     – Pourquoi ? 

    Ce Banc d’orfèvre appartenant à la collection d’Auguste de Saxe est unique mais également complexe : il est à la fois machine outils d’artisan, objet d’art et en même temps jouet de prince. Ce qui complique l’explication de toutes les informations liées à cet objet.

    Le défi était donc de créer une borne multimédia interactive et informative répondant aux attentes des visiteurs.

    – Où est il ? 

    La borne tactile se trouve dans une des salles du château d’Ecouen juste en face de l’objet qu’elle explicite. Pour plus de confort, des poufs ont également été mis à disposition pour s’asseoir. L’écran se pivote afin de faciliter l’observation si plusieurs personnes se placent autour (dans le cadre d’une classe par exemple).

    Un système “Flatphone” permet aux visiteurs d’écouter la borne sans déranger les personnes qui continuent le parcours de visite. De plus, pour les personnes en fauteuil roulant un espace a été aménagé pour qu’elles puissent également profiter pleinement de la borne.

    – Quels services proposent la borne ?

    La borne interactive comprend 11 vidéos. Elles sont classées en deux groupes : les vidéos historiques et les vidéos techniques.

    Dans les vidéos historiques, on y trouve des informations liées au propriétaire de l’objet, son usage et ses caractéristiques.

    Sur les vidéos techniques sont présentées des simulations en 3D pour mieux comprendre le fonctionnement de l’outil.

    Les vidéos sont disponibles en trois langues avec une possibilité de rajouter ou non des sous-titres. L’interface a pour but d’être simple et intuitive.

    [source : http://www.mosquito.fr/portfolio/musees/ressources-catalogues-boutiques/article/le-banc-d-orfevre-de-l-electeur]

    – Quelle approche au niveau graphique ?

    Au niveau du design, on y retrouve une typographie claire et assez lisible, des motifs baroques pour situer l’époque, des boutons assez gros pour faciliter les clics, adaptés aux malvoyants et aussi à un usage rapide. Une partie verte et une partie rose pour différencier les deux types de vidéos. Des descriptions précises de chacun des objets dans les vidéos. De plus, une version internet plus précise est accessible avec tous les textes complets.

    – Évaluation, les chiffres :  

    Les quelques chiffres, ci-dessous, montrent l’apport positif d’une borne accompagnant un objet qui peut paraître assez compliqué :

    – 41% des personnes interrogées affirment ne jamais avoir utilisé une borne multimédia dans un musée alors que pratiquement tout le monde utilise Internet

    – 96% trouvent que la page d’accueil est claire et bien organisée

    – 71% des personnes interrogées trouvent que les informations données sont très enrichissantes

    – Ils sont tous d’accord sur la mise en place d’une borne interactive comme solution pour répondre à la problématique complexe que pose cet objet

    – 80 % des visiteurs interrogés sont intéressés par l’aspect technique de la machine, alors que finalement 36% sont seulement intéressés par l’aspect beau art

    – 14% des gens admettent avoir regardé toutes les vidéos (soit 11 vidéos au total), ce qui est un chiffre énorme.

    Ils ont également comparé le ressenti avec ce qui s’est vraiment passé : les gens restent beaucoup plus longtemps à regarder les vidéos que ce qu’ils pensent. Ce qui est plutôt positif car ils ne trouvent pas les vidéos ennuyeuses et longues.

    Enfin, toujours en observant les visiteurs, ils ont constaté que les visiteurs regardent l’objet, puis vont vers la borne, et 60% d’entre eux retournent voir l’objet suite aux explications reçues par la borne. Ce qui est un autre point positif car l’explication donne envie aux gens de revoir l’objet et d’en apprendre toujours plus. Ainsi, l’outil multimédia joue bien son rôle. Il répond bien à la problématique des visiteurs face à l’objet.

    Pour plus d’informations : http://www.mosquito.fr/portfolio/musees/ressources-catalogues-boutiques/article/le-banc-d-orfevre-de-l-electeur

    Partager et découvrir:
    • Print
    • Digg
    • StumbleUpon
    • del.icio.us
    • Facebook
    • Yahoo! Buzz
    • Twitter
    • Google Bookmarks