Le textile intelligent n’existe que depuis quelques années. Les premiers prototypes ont vu le jour au début des années 2000. Contrairement au textile simple, qui lui, existe depuis près des millénaires.
    Nous allons tout d’abord faire une brève évocation de l’histoire du textile puis nous verrons quels sont les projets qui peuvent naître dans les années à venir grâce aux textiles intelligents.

    L’histoire du textile

    A la période de la glaciation (80 000 ans avant J-C), l’homo sapiens a commencé à se vêtir avec les peaux de ses proies. Entre 10 000 et 3 000 ans avant J-C, il invente et améliore la technique du filage. C’est la naissance du textile.
    Le début du 19ème siècle (1801) est marqué par la première révolution d’ordre technique. Le lyonnais Joseph Marie Jacquart invente le métier à tisser semi-automatique.
    Pendant les années 50, des matériaux avec des propriétés innovantes (infroissables, facilement lavables…) sont créés comme le polyester et l’acrylique
    Les années 80 signent l’apparition des fibres polylactiques. Elles ont d’abord été principalement cantonnées dans un domaine médical à haute valeur ajoutée car biocompatibles, biorésorbables et donc biodégradables.
    La mutation des textiles nous amène à la naissance des textiles dits intelligents, car ils ont une composition qui leur permet de réagir à une stimulation externe afin de produire un effet particulier.

    Le textile intelligent nait avec les nanotechnologies et la manipulation de la matière aux échelles atomique, moléculaire et macromoléculaire dans les années 2000.

    Les avancées sont constantes dans les domaines des communications, du stockage d’information et du calcul. Dès lors que la fibre devient conductrice, apte à stocker l’information et à communiquer, les applications deviennent illimitées.

    On peut, à ce jour, répertorier plusieurs familles de textiles innovants :

    • Buildtex (La construction et l’architecture)
      S’adaptant très bien à des conditions climatiques extrêmes, ils se développent pour les habitats éphémères nomades ou d’urgence… alliant souplesse, résistance et esthétique.
      Ex : « Le pouf lumineux Cin Cin » http://ilightyou.com/pouf-lumineux-cin-cin-slide-design.html

    Les projets déjà existants

    De nombreux prototypes de vêtements intelligents ont déjà été conçus.

    • T-shirt Psyché
      Le concept qui a la plus grande notoriété est le T-shirt Psyché, conçu par le centre suisse d’électronique et de microtechnique. Discrètement intégrés dans des bandes du tissu, des capteurs enregistrent le rythme cardiaque et respiratoire de l’individu, ainsi que ses mouvements. Cela permet de savoir si la personne est active ou non et d’évaluer la qualité de son sommeil, un élément “primordial dans le suivi des troubles bipolaires”, d’après Markus Kosel (chercheur à l’université de Genève)
    • Combi-Pilote MySenses
      Dans un style non-connecté mais intelligent, la société MySenses, a développé un Combi-pilote. Les vignettes intégrées aux vêtements sont sensibles aux variations thermiques et aux rayons UV. Elles changent de couleur progressivement et informent les parents quand la température du corps de l’enfant augmente, quand les rayons UV sont trop élevés, quand l’eau du bain est trop chaude ou quand il fait trop froid à l’extérieur.
      Source : http://www.mysenses.fr/fr/content/7-videos

    Les textiles intelligents, la vraie révolution du XXIème siècle ?

    • Mood Sweater
      Ce pull détecte le niveau d’excitation de la personne et le retranscrit en fonction d’une palette de couleurs préétablies. Le col haut est un révélateur externe des émotions, traduisant de manière colorée un ressenti intérieur, qui fonctionne grâce à des capteurs (non intégré dans les vêtements : ce sont des sortes de gants qui sont reliés au vêtement). Il constitue un miroir en biofeedback des émotions de l’utilisateur.
      Source : Futurotextiles, p.68-69
    • Durex Fundawear
      La gamme Fundawear se compose de boxers (pour ces messieurs), de culottes et de soutien-gorge intégrant des moteurs vibrants. Le concept est simple : lesdits moteurs, placés dans les zones qui vont bien, se déclenchent à la pression de boutons tactiles depuis une application pour iPhone. Il devient ainsi possible de penser très fort à son ou sa partenaire à l’autre bout du monde, et d’expérimenter le sexe vraiment sans danger.
      Source : http://www.journaldugeek.com/2013/04/19/fundawear-durex/

    Les textiles intelligents, la vraie révolution du XXIème siècle ?

    • Tee-shirt SmartSensing
      En réalité, dans ses fibres sont intégrées des électrodes reliées à un tout petit émetteur. Placé dans le dos du coureur, il transmet les infos en GPS.
      « Il est capable de déterminer l’endroit où vous vous trouvez, votre vitesse et votre rythme cardiaque. Il permet à votre coach de personnaliser votre préparation et de vous suivre à distance lors d’une compétition, d’évaluer votre fatigue, votre température, votre vitesse, votre niveau d’hydratation. Le tout en temps réel sur un écran d’ordinateur, de tablette ou de smartphone. »

     

    Le marché des vêtements intelligents est en pleine croissance grâce aux évolutions des nouvelles technologies. Quelle place occupera-t-il dans les années à venir ?

    On peut être optimiste si on sait que l’Europe a accordé 1,3 milliard d’euros à la recherche-développement ces dix dernières années : http://cordis.europa.eu/nmp/home.html

    Article de Kévin Bernard, Julien Capone, Nicolas GommezCharles Grillet-Courbières, Léo Menant

    Partager et découvrir:
    • Print
    • Digg
    • StumbleUpon
    • del.icio.us
    • Facebook
    • Yahoo! Buzz
    • Twitter
    • Google Bookmarks